Soyez un leader facilitateur

Soyez un leader facilitateur

Auteur : Steve Davis

Traduit et adapté par Francine Provost

Vous occupez une position officielle de leader ? Si c’est le cas, vous savez probablement que le leadership représente bien plus qu’un simple poste. Le leadership demande un large éventail de compétences et de qualités. Si vous n’occupez pas une position officielle de leader, vous avez plus que probablement des idées à propos de ce que votre leader devrait faire. Mais peut-être vous êtes-vous déjà senti impuissant devant les changements à faire d’où vous êtes.

Être leader facilitateur est une question d’attitude

La définition de base de la facilitation est de rendre facile. La facilitation de groupe consiste à concevoir, instaurer et gérer une dynamique de groupe saine qui permette au groupe d’atteindre ses objectifs.

Le leader facilitateur invite donc les autres à participer au lieu de les dominer et de les diriger. Bien qu’il existe certaines situations où ce type de leadership ne soit pas approprié, dans la majorité des cas c’est la meilleure façon de mener, surtout si vous voulez développer le leadership de votre équipe. Comme c’est une forme relationnelle de leadership, il permet l’émergence de leaders informels.

Comme mentionné plus haut, le leadership est plus qu’un simple poste. John Tropman, parle du leadership ainsi dans son livre Making Meetings Work: Achieving High Quality Group Decisions:

Le leadership peut prendre place partout et n’importe où : dans l’entreprise, dans la famille et dans les organisations civiques. Il n’est pas seulement lié à un poste bien que cette association soit très présente dans le langage courant. On parle, par exemple, de la haute direction comme leader organisationnel, on attend des mères et des pères qu’ils exercent un leadership familial et on pense aux prêtres comme des leaders religieux. Cette fausse conception doit être corrigée. Les leaders sont, comme décrit plus haut, ceux qui nous aident à changer. Ils occupent parfois des postes d’autorité, mais ce n’est souvent pas le cas. En effet, plusieurs individus occupant de hauts postes déçoivent sans cesse sur le plan du leadership.

 

10 qualités des leaders facilitateurs

Vous vous demandez peut-être maintenant : « Comment puis-je m’améliorer en tant que leader facilitateur ? À quoi ressemble un leader facilitateur ? » La liste suivante vous aidera à identifier quelques comportements, attitudes et caractéristiques du leader facilitateur. Essayez-en une et observez les résultats dans votre équipe.

1. Vous êtes facilitateur plutôt que directif. Les leaders facilitateurs savent qu’ils ne sont pas là pour « changer » quelqu’un. Bien qu’ils soient le « leader désigné », ils savent qu’ils n’ont pas à connaître toutes les réponses. En tant que leader facilitateur, votre travail consiste à aider les membres de l’équipe à élargir les horizons de leur conscience et à assumer la responsabilité de leurs actions passées, présentes et futures.

2. Vous n’êtes pas des Ti-Joe Connaissant. Être le leader ne veut pas dire être l’expert sur le sujet discuté. Le niveau d’intelligence dégagé par le groupe dépendra de votre capacité à laisser de côté votre besoin d’en savoir plus que tout le monde.

3. Vous êtes un guide sur le côté plutôt que le sage au centre de la scène. Dû à la façon dont nous avons été élevés et éduqués, la plupart d’entre nous avons tendance à nous taire et à nous fier à la sagesse de « l’expert » sur le podium ou de la personne responsable. Cependant, si vous abordez le leadership de la perspective que le groupe détient plus de connaissances que le seul expert en avant, vous verrez les membres de votre équipe s’engager davantage, avoir plus de plaisir et obtenir de meilleurs résultats.

4. Vous croyez en votre équipe. Vous observez votre équipe et vous invitez les membres à relever des défis, non pas selon leurs capacités connues, mais selon ce que vous percevez qu’ils sont capables de faire. Parfois ils ne sont peut-être pas conscients eux-mêmes de ces capacités. Responsabiliser votre équipe de cette façon, vous enlève le poids de tout faire vous-même en tant que leader. Ce poids est remplacé par le fardeau de la confiance en ce qui est possible, confiance que vous devez maintenir au milieu du chaos et des incertitudes.

5. Vous êtes transparent. Vous ne cachez pas d’émotions ou de pensées importantes histoire de mieux paraître devant votre équipe. Plus vous serez honnêtes par rapport à ce que vous vivez, plus il sera facile d’avancer, et plus l’invitation aux autres d’accepter ce qui est sera puissante.

6. Vous faites des ajustements au lieu de porter des jugements. Les leaders facilitateurs sont des modèles de comportement. Vous suscitez la confiance en disant la vérité et en faisant ce que vous dites que vous allez faire. Vous acceptez gracieusement la rétroaction constructive des membres de l’équipe. Lorsque vous faites une erreur, vous l’assumez, la corrigez et passez à autre chose.

7. Vous pratiquez la confiance en soi. Vous vous acceptez complètement avec vos forces et vos faiblesses. Vous avez abandonné l’idée de présenter une image qui correspond, selon vous, aux critères des autres. Vous êtes vous-même, et vous restez centré sur une vision plus grande, sur les autres et sur les tâches à accomplir.

8. Vous êtes responsable. Vous comprenez que vous pouvez choisir vos pensées, vos émotions et vos actions, à chaque instant peu importe les circonstances externes. Lorsqu’un imprévu arrive, au lieu de le laisser vous déstabiliser, vous vous demandez simplement : « Quelle est ma prochaine action ? »

9. Vous êtes présent. Vous vivez dans le moment présent sachant que c’est de là que vous vient votre pouvoir et votre clarté des actions à prendre. Vous observez simplement où vous êtes et lorsque vous commencez à penser au passé ou à vous inquiéter avec le futur, vous choisissez de revenir au moment présent. Être dans le moment présent vous permet de percevoir les comportements typiques des gens et, au besoin, de fournir une rétroaction compatissante. Cela permet aussi de saisir les dynamiques qui causent les problèmes du groupe. Ironiquement, le meilleur avenir qui soit provient du fait de vivre complètement, pleinement et efficacement dans le présent.

10. Vous prenez soin de vous. Vous pratiquez régulièrement des façons de rester centré et des activités qui vous permettent de rester en parfaite condition physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. Osez essayer pratiquer des activités qui élargissent et cultivent votre conscience comme la méditation, les arts martiaux, le tai-chi, le yoga, la bonne alimentation, l’exercice, la respiration diaphragmatique, le moment présent, etc.

À propos de l’auteur : Steve Davis, M.A., M.S., est un coach, un facilitateur et un infopreneur qui aide les facilitateurs, les leaders organisationnels, les éducateurs, les entraîneurs, les coachs et les consultants à se présenter de façon confiante, à libérer leur créativité, à valoriser leurs groupes moins performants et à améliorer leurs compétences de facilitateurs.

 

Francine Provost
Spécialiste en communication et relations d’équipe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *